Comment choisir sa mutuelle ?

0/5 - 0 votes

Avec le temps et à cause du déficit de la sécurité sociale, les prestations de l'assurance maladie ne cessent de diminuer. Et parallèlement, les tarifs de consultation chez le médecin généraliste ne cessent d'augmenter. De plus, le ticket modérateur qui correspond à ce que vous devez payer après déduction des remboursements, ne cesse également de grandir. Tout cela peut faire réfléchir sur le fait de se faire soigner mais la mutuelle est justement là pour vous aider. Alors comment bien choisir sa mutuelle ?

A quoi sert la mutuelle ?

En effet, les frais qui ne sont pas remboursés sont pris en charge par les mutuelles et complémentaires santé. Chaque mois, vous pouvez donc cotiser pour adhérer à un organisme qui pourra prendre en charge la totalité ou seulement une partie de votre ticket modérateur. L'adhésion peut être individuelle ou collective comme les mutuelles d'entreprise obligatoire depuis 2016. La mutuelle est fournie par trois types d'organismes : des instituts de prévoyance, des sociétés d'assurances et des mutuelles professionnelles ou interprofessionnelles gérées par le code de la mutualité et elles sont donc à but non lucratif.

Quelles sont les questions à se poser pour bien choisir sa mutuelle ?

Il est vrai que lorsque l'on cherche un tel service, notre attention va se porter vers les offres aux tarifs avantageux. Mais avant de faire votre choix, faites le point sur ce dont vous avez besoin. Pour commencer, il va falloir faire le point sur vos attentes car chaque mutuelle a ses critères et le prix peut varier justement en fonction des critères.

Tout d'abord, il y a des questions indispensables à se poser : De quoi ai-je besoin ? Et qui vais-je assurer ? En fonction de votre âge et de votre état de santé, les besoins ne seront pas les mêmes. Si vous portez des lunettes ou encore si vous avez une peau fragile, les visites chez l'ophtalmologue ou chez le dermatologue seront plus fréquentes. Ces questions sont déjà une base pour déterminer vos besoins. Cela vous permettra de choisir les garanties devant figurer sur le contrat de la mutuelle, et ce, impérativement pour ne pas avoir de problème quant au remboursement des frais de santé. Ensuite vous pouvez vous attarder sur le meilleur rapport qualité / prix.

Les critères de comparaison pour le choix de la mutuelle

Choisir une mutuelle au meilleur prix est une chose, mais faudrait-il encore savoir quelles sont les garanties prises en charge... Pour cela, nous allons donc vous énoncer les critères sur lesquels il faut être attentif :

  • Les pathologies que prend en charge votre mutuelle : si vous avez régulièrement mal au dos, et que vous consultez fréquemment le médecin pour cela, sachez qu'il n'y a pas de remboursements, de même pour les cas de dépression. Et pourtant, ce sont là deux pathologies répandues en France.
  • Le taux de remboursement : que ce soit pour une hospitalisation, des consultations ou des médicaments, le remboursement de votre mutuelle doit pouvoir compléter votre ticket modérateur. Cela s'exprime la plupart du temps en pourcentage de prise en charge.
  • Le délai de remboursement est aussi un critère important pour le choix de la mutuelle ainsi que les avantages de paiement tels que les avances de frais et le tiers payant.

      Tout dépend de votre situation, mais il est préférable de savoir si la mutuelle de votre choix prend en charge ou pas la participation forfaitaire de 1 € du forfait hospitalier, la franchise médicale en pharmacie ou encore le forfait de 18 € sur les actes de plus de 91 €.

  • Les différentes limites de prise en charge selon les mutuelles : il existe des mutuelles qui imposent un certain nombre de consultations, mais aussi un certain nombre de jours d'hospitalisation ou encore de forfait médicament. Au-delà de ces jours, la prise en charge n'est plus effective.

Pour vous aider à faire votre choix, voilà déjà quelques points sur lesquels il faut s'attarder pour n’être surpris lors de la prise en charge. Maintenant c'est à vous de jouer et faites le bon choix !

À lire aussi